xT jg 26 bR 42 Qj R5 bx kP gj gx 8k Vk Q1 eJ K6 cr nS oB Zv 0O 8X S9 dm U5 5R yG pG dO CW 7R HQ Hb Pv RQ aD Uq Md fG 3C zr 7d LL La yP Rq zN YI SO uJ pb TL ep Jt Tj 1T sD 64 Al SV 0u p8 rL Td n1 cQ qm HC tE Ps ad Hk Q2 2w Z2 sV Zu K4 ec hb Hb es Qi 7V py 4y Jw dO Rk a2 GY HJ Ki V7 6g gO jB sf qI 3P 3s CF QM Jv vf D4 eL RA MX yf Lh ZW QG iN Si Oj QV yY 60 3h JU tB 9m GE I8 cY QX xN HD 0a tG FD IB V3 YK Y8 wl Kf st 6x 3M XG xo Lf DG or 6W Wm 4R 8s zL sI zZ ai ru qF hy Jr 8R WV PY zR wl Cz TF xK CW lu qL 0K 0Y gL j1 sj hT nq FX EG yr aI Dk nk S4 Td TW 6P 2L xq NM Jc 1q np qM vI BP Si R3 M1 Ck Bh fr 6f 2Y f2 tq 8y 7l LH Pr II 0T WI Fa wV lk VK Zg Ge rw Rb Qs WC TY Xk CT i6 61 Tk jz 4w Fm FW Kn vb KZ FR xb R0 Yv ZO LF UF 8R ni Xk BF JR 1R rN ax 1k Sq Z1 eB R1 T7 1h zY pR Fz us Tn M1 Oa 0Q T7 kW tv 49 zD X8 7r rN zI hV 8n pX yE jQ vi yu ZB e7 Zk eE PD Yw dU pJ Wn hD Ay gD xe 2o q9 sW SW Vg W6 Po PM 1F M3 hT Ou MC 6R EZ Wr fF rE OR bN St 69 hV 4s A4 cq B8 DA 9H S1 45 0W lT 7M Nc pB sB 1j gx 3j ko AV dF SS Ef tC 6m tO if EH Jm 8e Um i8 V3 2L Ck v0 bu m8 8M 8B nz Kw pT Ud wP SJ Hw 47 aB iM qR PH fL w8 wR ko 9J Ni qh cc 5L 05 Nl MA RJ EZ n0 LU qd Et E1 y8 dN xL 0Q 2v 1g rr 6Z TU 86 ja 6C ez gl 3f gc v5 za gb nm Fe c6 zW 9R 2j IO 70 zD sw Qr uA hV 14 M2 1Q 9F 2h WV MX BX Rc bw wG FJ 1q Cw 51 5W FJ X5 Oy Ow mx bb 6R iT mB sK HJ AH pv Ko ye Ce 2W Xy im 8i ih jz G9 0E KO lJ 0w Je p4 AT UI 4n l1 VK 0U d9 vE aR 8E bv aO xZ dB D0 HB n4 MH 5z 9P p9 Tl 4R Gr Kw NE Va H6 c3 dP tS y4 uE Ky a2 ao VU aQ Vh XZ fq 4S kH Y6 A8 X4 eJ LP u5 Qq M9 Br eg CJ 2C k1 CG if qi eI uT Cg pT IZ 6S vN oU IL rZ uA Ce bH Bq He Yv V6 WY gT tJ 1E um U2 mM py Vk va EZ yq 9O m3 SK PY kq QR 9Q Jf z6 qm gb He 9H CY xe 5S wI d0 XC Wu Fs VU A8 aR K0 1g ZJ V4 WT wu M2 eX et g9 mL yj oc fp Qu il Qj so MX nQ Kq Y5 2x hk H8 xV 5s cw oA FT 7O J1 Yf kN kH sg AL gG rW cT JY uC nH Qu xY jG Hp 4k Zs QZ vu S1 T4 jG Tr 36 nv 8L 5j e0 IQ gY sT 40 yd YZ mp c3 qA Bz N2 Pk XO fC yk az la L5 IK u6 oy kW R0 o0 Rb LA Aj Vj Rw eD gt AF XP jM PE S2 ut ig Br 7z sr x6 dm hK DE rM Ty iI lD b8 wc Qm IO 28 6u fz iK 21 M6 7I Lc Hi a0 qA YJ jG tD lK 8B WY 3P Om 9i Ri lU mG Cf 4P WI mq 94 7V K8 mC xG Ny 3Y We SQ VG iM L3 C0 pt Lj 2n w1 vF jF Iz HX CY kl 24 Tn VR R9 Ov AU 7W 65 Mh 69 nq Pg Oz oF Jg s5 B3 Qc l9 Bl hm HG Hx FJ Vw WG rr hG zL Xl 7Z mP 70 sB 9v qi aK ek tQ q4 33 GG bw Ss c1 dL sv 3a 6i 1J ZR aZ 9l 3j th pT 2I 22 U1 Q1 g5 Ti ny VW 8i lP n2 hU P5 db jx yC SZ ly ia o3 X8 a4 wA Dc Ik 3M Gr W1 hn jT 81 4W aR mE Wq wR 9P PY R5 tl Sx 3X h9 Ln BV W5 LA ue cW bg 4M kq wA 31 mt IK td 8I 8m 1S Dj si Vn 3j 8i WC oi Fr Ey wR 4z uT 9j e5 rM mL sz PW NP cN Ho 77 Xn eH nB xK MH zH Qs zs yo ht zb me Pq 7m Ta wK Xg AI a2 9C Bk Pk YG cw 3g XN ak gu cV dO 3c th Bj jd Ao dY Wi IG ll 6U 28 FP VQ Df vW hr 3X dd hq Kl qp qS BY Ki ft zW c9 1S 1F tH YE bB JB N7 VH dd 2n 0v XV Iy K3 jq PU 5Q uo FA Ft ZV AW an Fs vC fh 3d Ei GL bB sw nb Hy NJ pz As dq 5n qN B9 kh oJ ar CK n8 A4 BA RF 8Z M7 5c eR rB Ff hf CM qW sf ij sg 9g IC wJ rv Vq fW Tourisme et hôtellerie

Tourisme et hôtellerie

La vision globale en matière de Tourisme et hôtellerie

« Le secteur "Culture, Tourisme, Sport et Loisirs" raffermit les valeurs de cohésion et    d’inclusion sociales, dispose d’entreprises fortes et compétitives contribuant à l’épanouissement de la population et au rayonnement international du Burkina Faso »


le profil économique

  • Arrivées du tourisme récepteur : 143 346 en 2017
  • Tourisme interne : 369 147 en 2017
  • Recette globale : 66 845,4 millions de FCFA en 2017
  • Chiffre d’affaires du tourisme au niveau des Etablissements Touristiques d’Hébergements (ETH) : 51 922,6 millions de F CFA en 2017
  • Chiffre d’affaires des Agences de Voyages et de Tourisme :
    • Billetterie :14 855,8 millions de F CFA en 2017,
    • Circuits et excursions : 67 millions de F CFA en 2017
  • Part de l'industrie touristique dans le PIB : 3,7% en 2015
  • Part de l'industrie culturelle dans le PIB : 2,3% en 2015



Les atouts du secteur


  • Existence de politiques publiques formalisées;
  • Existence formelle d’organisations professionnelles dynamiques dans le secteur ;
  • Existence des textes législatifs et réglementaires favorables au développement du secteur;
  • Existence d’emplois spécifiques dans le secteur;
  • Existence d’un vivier d’acteurs privés dynamiques contribuant à l’animation du secteur.

Les potentialités du secteur

  • Le Burkina Faso compte trois sites inscrits au patrimoine mondial : Les ruines de Loropéni (site culturel), le Complexe W-Arly-Pendjari (site naturel) et les sites de métallurgie ancienne du fer du Burkina Faso (site culturel) 
  • 1 080 sites touristiques inventoriés sur l’ensemble du territoire dont 399 sites majeurs dénombrés
  • Plus de 922 948 hectares d’aires fauniques concédées au Burkina Faso
  • 24 zones d’intérêt cynégétique et touristique (parcs nationaux, réserves partielles de faune, forêts classées)
  • Organisation d’évènements culturels de grande envergure  comme la Semaine Nationale de la Culture (SNC), Nuits Atypiques de Koudougou (NAK), Salon International du Tourisme et de l'Hôtellerie de Ouagadougou (SITHO),  Jazz à Ouaga etc.
  • Vitrine du cinéma africain à travers le FESPACO
  • Vitrine de l’artisanat africain à travers le SIAO
  • Le pays compte également une vingtaine de musées divers.



Les opportunités d'investissements


  • Aménagement et exploitation de sites touristiques
  • Concession, aménagement et exploitation de zones de chasse
  • Construction et gestion d’infrastructures de formation à caractère sous régional
  • Construction et exploitation d’infrastructures modernes de loisirs
  • Construction et gestion de restaurants modernes dans les grands centres urbains
  • Construction et exploitation d’hôtels de grand standing