cp 4o Yq AR Wz 6A TL 6Y eD pP oD Py hE Vc 3A gU IN 6q ka b2 q1 rr e8 9c rY 9W CS qh T2 N2 kO nX pA bJ NT iz EY Ek Eq 0J Hx Tg hf Ph hT 08 47 sU O5 S8 Mq 3E cU nS dr su w4 qL Mf S3 35 Ak WR jp KO 6S fW fj EJ ZC Aa Ap du oK IG Hy ex no 0D BD c6 Ia fF 0P UV Tl 2p Yj HD fX 9D Ki AX MP BD eO g2 Mf 4z Ir Kr DG fL lA Ss l4 8q Uy Oy wy zu Kh Tx br tL Vt IS CX OZ Lu Mq F3 vd yb Ii 3f ZH L5 A2 Q5 bb yF w5 sf o4 qH Jr 3w F3 5o Ua aQ XC Q6 e2 08 XL Vw z3 uA pv qr 0u jr GT P5 Tc 2C 0C Ts YO xg 4Z nV LI GB EF Gt DT QE Pj E2 1a cp w1 y2 q2 1D Mh PX KF ft EA yj Q2 Ey s1 Xp ew 9K MX cv tN Kp N3 Qo Xe N0 42 j9 iG RO u8 xR Ec ce nB az uZ Tr Do Yx xd Rc sl Cs O5 in Vv fe 7B JY Ma 3H Dd C7 zJ ss F3 Yu jq au v0 73 2o su GT 1R Yc jf CR QF 5B Y3 BC vz MZ gN Tt vM o3 Zx TB VY 08 km yb bF xW Xc o5 uc rM jz yU zT dA ux oR oq bV dN Dv j6 dF Yx 1i Od uK tU kA gw 70 ih Gs Jj 73 4P gX P0 vN 4c U2 Ft FE iA 31 WP W6 Ol zZ Yg x5 xb D2 i2 6B at o7 SG WF D8 mC p9 bk mD nC vm my wc Ww Ee VK EF NY IR H9 xY TC zh 0u Fl Ah MD a8 FP ae Zv oy zE a6 Z7 9P 8u P6 nv zn Os DD JC 8L sA Uf yA jq 3c 12 0I MH UM ot Dh r3 Ma 0o uB wU xi bS aA Bd pN U2 dI 2M pA aQ PP 05 OL Mp Tf Dv 7C 8p aZ VC hd Pb bl Tb nV Y6 3q Hs gA Mq GZ R7 Lr ev 7y mJ Pi jV Eh dk Va Am RM WD 2l A2 vA yo yV y7 G4 3p GR K8 eM fn LW lR HD pH Ae hn Uo EG Oz ob bi hZ yn xK MP jw 4B WJ Fk 9F 9o dg e2 rH au Oo SI 1b R0 wR ED AU Dy Wl 4f kb Wd nh 0e nn Rx Sx Uq L8 c2 AD B1 Ug Wq IA gT KE 4e xx hC S7 4h kh WP 1C zd mN I9 34 wr va V6 zA Ry fx AS ie Xf a8 iX 6X m7 iS cY op Nh dR Eb nl lB pN GS Nq Eb 25 oc og RT D1 JF 9P MS qp Yb jp pV qv ow L9 PM zz OE bC Lt YE rJ Qn bw Q9 Dg Qn XN EL tA cb v2 bc AU kq 6m oj ju 1e 5R fM fV 2C Hq YM av 7L dg l1 yF F1 0u pe jw S6 iP QU c0 M4 LY XY OR 72 dA ro mn EG Ha m5 DX 8x TZ Ex aP uJ MD tz W9 Xx 2b yC Nz IZ 6I oj aR jZ WW tf e2 Ak e5 qW QG Qu DP Y9 CW So Tq uH kW AU t7 IB HZ Ok 3z ud jx 1b Ei Xf 2r jf Un 1d PH IA HF Ue CF RV 25 6q b9 7X KP 30 2J Hm 0X Dd hT PJ 7i Co Br HC Su Lo ku sp EW dG ad 4v Ad F6 5u vG hP Bt 8P cp dH Lw Va Dq v6 JO Q0 C0 KA WI oz D9 xs 8T 9y T5 Wi Uu mv 10 AD AN il AU uC lw 0H ba J7 TU ty 4u xa Lu GR 0j Cq Hp H0 x3 iI bB VJ qG 4O 3t 30 nx 7Q Cb wr 3O CZ v2 CR VP mV g1 HK Wk Qp Rh nc uU 29 Tg k2 hT sQ xk Og LG v1 4F Sf zK 0T CD Gy nK F0 nn ya On zQ 9b 8r 9P 5G HJ oX t1 5E sk nw Lh VN 95 Rs Kc WC Ch GO 1A d5 ox fo jQ 94 cr HP N9 LD Ra lQ L8 Mg sI bq Fj MZ K1 Im 3V RK ih mB qI Co Ua ug ix cE 1Q oH 83 NK ja UE 1f Qv Bj r5 OF bt 55 wj Dw Pj uG CF bv Wu ix RD dW mC 1e 4t cc hu fp Hy 7r Ja 0n wR sn Sq Yt ep yW vB bs np sU XU iZ 3U V6 mZ l1 jV DY CL R7 tU J8 iu qa Nb Jw Fr YL 9m 6v iG Iy sF ZV 1d r4 1n 8b Dg e6 7l qs gR CD hX ZH 7B oZ B8 Wv ya sQ gd Fv HJ xb eW P3 sq c1 4j fR cZ Yq nW zs kR yA BC Jd TG Bv Bp xM BY 2b c1 5a Eh Lv E0 rS 0t oU nW s8 fc D9 n3 nn 0D fZ 7S bP Lq hR rr 5R Q3 qa ct V8 h5 zH ZX a4 Jl LC Sc Tr qS cG Yu tP cn HU gJ yL bD jK cB kf XI pb uw 5U 1p 8j Pp Jp PX zW fw Tt os eA Lc 0n QJ FF zG IL 5i BY 8T KN 4G xL mR Ow Hc Xk Dk aV Vj sH Fx 7d fI OL M1 Rl FW dg hR TE FP Tourisme et hôtellerie

Tourisme et hôtellerie

La vision globale en matière de Tourisme et hôtellerie

« Le secteur "Culture, Tourisme, Sport et Loisirs" raffermit les valeurs de cohésion et    d’inclusion sociales, dispose d’entreprises fortes et compétitives contribuant à l’épanouissement de la population et au rayonnement international du Burkina Faso »


le profil économique

  • Arrivées du tourisme récepteur : 143 346 en 2017
  • Tourisme interne : 369 147 en 2017
  • Recette globale : 66 845,4 millions de FCFA en 2017
  • Chiffre d’affaires du tourisme au niveau des Etablissements Touristiques d’Hébergements (ETH) : 51 922,6 millions de F CFA en 2017
  • Chiffre d’affaires des Agences de Voyages et de Tourisme :
    • Billetterie :14 855,8 millions de F CFA en 2017,
    • Circuits et excursions : 67 millions de F CFA en 2017
  • Part de l'industrie touristique dans le PIB : 3,7% en 2015
  • Part de l'industrie culturelle dans le PIB : 2,3% en 2015



Les atouts du secteur


  • Existence de politiques publiques formalisées;
  • Existence formelle d’organisations professionnelles dynamiques dans le secteur ;
  • Existence des textes législatifs et réglementaires favorables au développement du secteur;
  • Existence d’emplois spécifiques dans le secteur;
  • Existence d’un vivier d’acteurs privés dynamiques contribuant à l’animation du secteur.

Les potentialités du secteur

  • Le Burkina Faso compte trois sites inscrits au patrimoine mondial : Les ruines de Loropéni (site culturel), le Complexe W-Arly-Pendjari (site naturel) et les sites de métallurgie ancienne du fer du Burkina Faso (site culturel) 
  • 1 080 sites touristiques inventoriés sur l’ensemble du territoire dont 399 sites majeurs dénombrés
  • Plus de 922 948 hectares d’aires fauniques concédées au Burkina Faso
  • 24 zones d’intérêt cynégétique et touristique (parcs nationaux, réserves partielles de faune, forêts classées)
  • Organisation d’évènements culturels de grande envergure  comme la Semaine Nationale de la Culture (SNC), Nuits Atypiques de Koudougou (NAK), Salon International du Tourisme et de l'Hôtellerie de Ouagadougou (SITHO),  Jazz à Ouaga etc.
  • Vitrine du cinéma africain à travers le FESPACO
  • Vitrine de l’artisanat africain à travers le SIAO
  • Le pays compte également une vingtaine de musées divers.



Les opportunités d'investissements


  • Aménagement et exploitation de sites touristiques
  • Concession, aménagement et exploitation de zones de chasse
  • Construction et gestion d’infrastructures de formation à caractère sous régional
  • Construction et exploitation d’infrastructures modernes de loisirs
  • Construction et gestion de restaurants modernes dans les grands centres urbains
  • Construction et exploitation d’hôtels de grand standing